La charge mentale

La charge mentale, comment s’en libérer?

Ah la charge mentale…..

Vous savez, toutes ces choses auxquelles on doit penser, tout le temps. Toute cette charge invisible, très souvent en lien avec l’organisation, les enfants, la logistique….qui pèsent sur nos épaules et qui surchargent notre cerveau.

Ça vous parle? 

La charge mentale c’est tout ce qui s’organise en amont et qui prend du temps, de l’énergie… et qui n’est jamais vu comme un travail.

Elle peut toucher tous les aspects de la vie personnelle comme professionnelle. Mais il faut bien avouer qu’elle est encore très assumée par les femmes qui en sont parfois victimes sans le savoir.

Bref c’est penser à tout, tout le temps sans jamais mettre son cerveau au repos ….. et c’est ÉPUISANT !

Préparer la liste des courses, prendre rendez-vous chez le pédiatre, penser à aller étendre le linge, vérifier les devoirs de la grande, rappeler la banque, réserver les prochaines vacances, préparer la prochaine réunion… Vous la connaissez cette to do list à rallonge ?

Et le sujet revient tellement souvent mes accompagnements, pas toujours exprimés avec ces mots… et pourtant c’est bien de cela dont il s’agit.

Pour couronner le tout, je dirais que la charge mentale est perçue comme quelque chose d’obligatoire. Un sentiment de « pas le choix » saupoudré de culpabilité quand on a l’impression de ne pas en avoir fait assez.

Pourtant, je vous assure, que vous pouvez prendre du recul et avec quelques conseils , vivre une vie plus allégée et plus douce. 

Alors comment faire pour s’alléger de la charge mentale?

S’organiser

Pour cela la première chose, c’est prendre conscience de la place que la charge mentale occupe. Quelles sont les tâches qui chez vous prennent le plus de place dans votre tête? 

Dressez une liste, ça permet d’apporter de la clarté. 

Puis, essayez de vous organiser par bloc de 1-2h pour gérer l’ensemble de vos priorités. Poser les tâches dans l’agenda permet de les sortir de son esprit. C’est un premier pas vers la libération.

Regardez si dans toutes ces tâches il n’y en aurait pas quelques unes pour lesquelles vous pourriez vous faire aider. 

Quelles sont celles que vous pourriez déléguer?

Je me souviens d’une époque où j’appelais mes amies pendant que je faisais le ménage… bizarrement ça passait vite et ça me prenait moins la tête. Aujourd’hui les enfants participent aussi à la vie familiale et ménagère et même si ce n’est pas toujours fait comme je voudrais , c’est fait!

Oui, il faut aussi travailler sur le lâcher prise, il y a peu de chance que tout soit fait comme vous le voudriez… mais ça libère de la place dans la tête, diminue le stress et donc le besoin de contrôle

Prendre du temps pour soi 

Et si vous vous accordiez du temps ? 

Là aussi on peut prévoir un créneau dans son agenda pour du sport, yoga, méditation, sophro, lire … peu importe tant que c’est quelque chose qui vous fait du bien et vous permet de déstresser.

Et tous les jours semez des graines de bien-être en prenant 2-3 minutes pour vous concentrer sur votre respiration, vous faire un auto-massage des mains ou du visage, fermer les yeux et simplement être attentif à vos sens (les sons, les voix, les odeurs, les points d’appuis…. )

J’espère que ces quelques astuces seront un premier pas pour vous permettre de goûter à un peu plus de liberté mentale et vous sentir moins débordée. C’est la répétition qui fait le changement donc un peu tous les jours il y aura déjà une différence.

Si vous avez des questions, contactez-moi sur le site ou sur mon compte instagram @jennifer_bey_

Chaleureusement.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
jennifer bey sophrologue maternite

Jennifer Bey

Sophrologue spécialisée en périnatalité et dans l’accompagnement des mères.